Questions et Réponses

Questions - Réponses 

Centre de demandeurs d’asile


 

  1. Quelles sont les règles pour déterminer le nombre de demandeurs d’asile accueillis dans une commune ? Un village ? La répartition tient-elle compte du nombre d’habitants de cette commune ou de ce village ? Existe-t-il un ratio nombre d’habitants/nombre de demandeurs d’asile ? 

Il n'existe pas de règles particulières qui limiteraient le nombre de résidents d'un centre en fonction de la population du village ou de la commune. 

En pratique, Fedasil ou ses partenaires tels que la Croix-Rouge, Caritas ou autre, examinent les bâtiments qui sont proposés soit par des administrations (des anciennes casernes de la Défense Nationale comme à Sugny, Florennes, Bovigny,...), par des institutions (des anciens hôpitaux comme à Mouscron, des écoles comme à Pondrôme,...) ou par des privés (souvent des villages de vacances, des campings,...). 

Chaque site est visité par des experts de Fedasil (architectes, conseiller en prévention,...) pour prendre en compte les possibilités de chaque bâtiment et les contraintes (notamment en matière de sécurité incendie).  Sur base des normes en vigueur, une capacité est déterminée pour chaque bâtiment. 

Pour Herbeumont, le site a été estimé à 425 places. Toutefois deux appartements du site ne répondent pas à ces normes et donc le nombre total maximum a été ramené à 413. 

 

  1. Quel est l’encadrement prévu pour les résidents du centre ?

Un service social, médical, accueil, accompagnement, ressources humaines, comptable, Mena (mineur non accompagné), technique et logistique, soit au total 67,5 équivalents temps plein. Ceci correspond à peu près au double du personnel occupé par la Croix-Rouge.

 

  1. Quelles sont les mesures mises en œuvre pour éviter la propagation du coronavirus et quelles sont les garanties pour la population que ces mesures seront respectées ? 

  • les résidents d’Herbeumont proviennent tous du centre d’arrivée de Bruxelles (Petit château) et, soit ont été testés deux fois négatifs en sept jours, soit sont restés 14 jours en quarantaine sans présenter aucun symptôme. Les tests sont réalisés pour rassurer les populations des localités où le centre s’établit. 

  • à l’arrivée au centre d’Herbeumont, le suivi médical se poursuit par un contrôle journalier de l’apparition des symptômes 

  • une partie des bungalows est réservée pour l’isolement des personnes qui deviendraient symptomatiques ou positives. Dans ce cas, c’est l’ensemble de la famille ou de la chambrée qui est placé en isolement le temps nécessaire. Une Zone tampon a été créée entre cette partie destinée à l’isolement et le reste du site afin d’éviter une propagation éventuelle. Des procédures strictes ont également été établies pour l’accès du personnel à cette zone.

Tout ce travail de réflexion a été fait sur les conseils du comité de crise provincial. Un suivi continuera à être exercé via la commune et la cellule de crise provinciale par des réunions régulières sur place et une évaluation du respect des mesures décidées. 

Les mesures générales du confinement, mais aussi du déconfinement progressif sont d’applications tant pour les “résidents” que pour notre population.  

 

  1. Le non-respect des mesures de confinement des ouvriers travaillant aux Fourches actuellement : à qui en incombe la responsabilité ?

Fedasil n’emploie (ni n’a jamais employé) aucun ouvrier chargé de remettre le site en état. Fedasil a un “contrat locatif” avec le propriétaire du site : les locaux sont loués avec un descriptif précis de leurs attentes et demandes (sécurité, surface, respects et garantie des différentes attestations nécessaires…). 

Le propriétaire du site fait réaliser les travaux par des sociétés privées qu’il choisit.

C’est donc la responsabilité des différents employeurs et des ouvriers de respecter les consignes de distanciation sociale ou d’adopter des mesures de prévention appropriées sur leur lieu de travail et dans les véhicules.

 

  1. Quelles sont les compensations financières octroyées à la commune ?

Fedasil octroie à la commune un subside annuel pour couvrir une partie des frais occasionnés par le centre telle que la gestion administrative. Le montant octroyé à la commune est de 248 euros par an par résident soit une estimation d’environ 102 000 euros pour l’année 2020. Les frais engendrés pour la gestion administrative communale sont estimés à 30 000 euros.

Le budget communal 2020 a été constitué pour être à l’équilibre (et même avec un léger boni) SANS tenir compte de cet apport dont nous n’avions d’ailleurs pas connaissance au moment de travailler sur le budget.   

 

  1. Un arrêt du bus sera-t-il créé au centre lui-même ?

La démarche pour créer un arrêt de bus sur le site des Fourches est lancée. Cette demande est soutenue tant par la commune que Fedasil.   

 

  1. Quand se fera la rentrée des enfants à l’école ?    

Les enfants demandeurs d’asile intégreront l’école d’Herbeumont lors de la rentrée scolaire de septembre. 

 

  1. Comment se fait-il que les demandeurs d’asile aient le droit d’être testés ?

Comme dans toute collectivité où le risque de propagation du virus en interne peut se faire rapidement (par exemple, les homes, ….), des tests sont organisés et encouragés par le conseil national de sécurité.

 

  1. Par qui recevront-ils des masques ?

Par Fedasil tout comme les équipements de protection individuelle (EPI) adaptés pour le personnel.

 

  1. Comment cela se passera-t-il pour les demandeurs d’asile atteints du Covid-19, vu le nombre de places limitées dans nos hôpitaux ?

Le Conseil National de Sécurité en collaboration avec “Sciensano” a élaboré des règles précises afin d’éviter une saturation de nos hôpitaux, dont le maintien d’un certain nombre de lits de Soins Intensifs disponibles. Pour ce faire, des procédures de transferts hospitaliers sont d’application. L’expérience de la “première vague” que nous venons de vivre nous a montré que notre province est assez peu “touchée” par le Covid-19 et que nous n’avons pas atteint ce seuil. Les quelques transferts hospitaliers réalisés l’ont été afin de respecter la recommandation de garder un certain pourcentage de lits disponibles pour pouvoir faire face à une arrivée massive de malades.  

 

  1.  En cas de propagation virulente au sein du centre, que se passe-t-il ?

Le centre devient temporairement un centre fermé, le temps de la quarantaine conseillé par “Sciensano” . C’est la cellule de crise provinciale qui interviendra si cette situation devait se produire.   

 

  1. Est-il possible de trouver une solution pour éviter que les demandeurs d’asile ne se postent devant nos maisons pour se connecter au wifi ?

Le wifi est disponible sur l’ensemble du site du centre (bâtiment principal et bungalows) pour que chaque demandeur d’asile puisse s’y connecter. Ce qui n’était pas le cas lors du centre Croix-Rouge.

 

  1. Comment les incivilités seront-elles traitées ?

Les incivilités des résidents du centre seront traitées comme celles de n'importe quel citoyen. Toutefois en cas de type d'incivilités récurrent, un échange se fera entre la commune et le centre pour que des mesures structurelles soient prises par Fedasil afin d’éviter ces infractions à répétition. 

 

Actions sur le document

ATTENTION nouvelle adresse !

Le Vivy, 13 (dans la salle de village)
6887 Herbeumont

061/210.330

061/414.737

communeherbeumont@herbeumont.be

Ouverture des bureaux

CORONAVIRUS : Uniquement sur RDV

« Août 2020 »
Août
LuMaMeJeVeSaDi
12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31

Météo